La région apporte son soutien au projet de l’observatoire

La région Nouvelle-Aquitaine associe ville et campagne, de Limoges au nord-est de la Haute-Vienne, dans un contrat finançant sur trois ans des actions de développement.

« Le moment est important car nous obtenons pour nos territoires des financements d’un autre niveau que ce que l’ex-région Limousin aurait pu faire. » Constat heureux et sans appel pour le président de la communauté urbaine Limoges Métropole, Gérard Vandenbroucke, ce mercredi 9 janvier à Ester, au moment de signer un « contrat de solidarité et d’attractivité » avec la région Nouvelle-Aquitaine et la communauté de communes Élan Limousin Avenir Nature.

Les deux territoires, urbain et rural, se partageront une enveloppe de près de 56 millions d’euros (lire le détail ci-dessous). « Du bon sens », pour le président d’Elan, Bernard Dupin, pourtant « réticent au départ », mais qui est aujourd’hui convaincu que « les territoires sont plus forts en regroupant leurs réflexions. »

Sur 130 projets présentes trente actions sont retenues, dont le projet de l’observatoire Obslim sur la Commune de Peyrilhac.

Le président de la région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, est revenu sursa stratégie : « trouver un territoire pertinent pour intervenir, enfaisant en sorte que les villes et les campagnes se parlent. On ne peutplus attendre du ciel, donc de l’État, des moyens pour la revitalisation. »

Lire la suite sur (https://www.lepopulaire.fr/accueil.html)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *